Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

activites creatives

2024-05-20T18:23:22+02:00

L'atelier cuisine en visite à Pornic

Publié par Association Accueil Art Activités

A Pornic, ce 16 mai 2024

Jeudi, sous une pluie battante, les animatrices ont emmené « leur brigade » pour une sortie découverte.

Nous avons d'abord visité la fromagerie du Curé nantais à Pornic (très intéressante) suivie d'une dégustation de trois fromages accompagnée d'un petit verre de muscadet.

Toujours sous la pluie, nous sommes allés déjeuner dans un restaurant « pieds dans l'eau ». Heureusement, une agréable véranda nous abritait. Excellent déjeuner les pieds sous la table.

En sortant, miracle : le soleil a fait son apparition et nous a accompagnés pour une visite historique de la ville de Pornic. Grand merci à Maryline qui nous a guidés tout au long de la vieille ville.

Excellente journée, bien appréciée de toutes et de tous (ne pas oublier « nos hommes »!!!)

Fabrication du Curé nantais : première phase, le caillage

Fabrication du Curé nantais : première phase, le caillage

Deuxième phase : moulage et égouttage

Deuxième phase : moulage et égouttage

Troisième phase :affinage

Troisième phase :affinage

Pour finir : emballage

Pour finir : emballage

Histoire : le curé nantais est en fait... savoyard

Histoire : le curé nantais est en fait... savoyard

Sortie du restaurant

Sortie du restaurant

Le groupe est prêt pour la visite de Pornic

Le groupe est prêt pour la visite de Pornic

Une petite ruelle découverte au cours de la visite

Une petite ruelle découverte au cours de la visite

Des roses en remerciements

Des roses en remerciements

Voir les commentaires

2024-04-23T16:34:36+02:00

L'atelier mosaïque en ce mois d'avril

Publié par Association Accueil Art Activités

Cet hiver et ce début de printemps ont vu l'atelier mosaïque continuer ses travaux. La salle dévolue cette année est plus vaste, pourtant un peu juste quand toutes les bonnes volontés sont là. Un problème de fourniture est apparu avec la fin probable de la fabrication des tesselles dites (émaux de) « Briare ». L'esprit d'équipe prévaut par l'échange des fonds de tiroir et le groupage des commandes de tesselles chez Made in Mosaïc à Saumur depuis que leur magasin nantais est fermé.

La salle doit être réorganisée quand tout le monde est là
La salle doit être réorganisée quand tout le monde est là

La salle doit être réorganisée quand tout le monde est là

Voici quelques-unes des œuvres produites depuis les vacances de Noël

Christian et Jacky

L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril
L'atelier mosaïque en ce mois d'avril

Voir les commentaires

2024-04-22T18:59:05+02:00

Cuisine d'avril en Normandie

Publié par Association Accueil Art Activités

Ce mois-ci, nous nous sommes retrouvés en région Normandie : beaucoup de crème...mais aussi beaucoup de pommes pour compenser.!!!

Au menu :

- Kir normand et ses petites douceurs (toasts boudin noir et pomme - toasts fromage blanc et magret de canard - croissant au saumon) Pas de recettes

- Tarte tatin au camembert

- Poulet sauté de la vallée d'Auge

- Mirlitons de Rouen.


Comme d'habitude, les ateliers se sont bien passés ainsi que la dégustation qui a suivi.

Tout le monde a bien apprécié les différentes saveurs.

Rendez-vous le mois prochain pour de nouvelles découvertes.

Les animatrices : Pierrette et Rose Marie

 

Cuisine d'avril en Normandie

Atelier cuisine Avril 2024

La gastronomie des régions : la Normandie

Au menu

- Kir normand et ses petites douceurs

- Tarte tatin au camembert

- Poulet sauté de la vallée d’Auge

- Mirlitons de Rouen

 

Kir normand et ses petites douceurs

Toasts boudin noir et pomme - toasts fromage blanc et magret de canard - croissant au saumon (aucune recette fournie)

 

Cuisine d'avril en Normandie

Tarte tatin au camembert

Pour 8 personnes : 8 pommes – 1 pâte brisée (200g de farine – 100g de beurre et un peu d’eau) – 120g de beurre – 1 camembert de Normandie – estragon – poivre et sel.

Préparer la pâte : mettre la farine, faire un puits et mettre le beurre mou au milieu en petits dés. Bien mélanger le tout du bout des doigts et ajouter un peu d’eau afin d’obtenir une belle pâte assez souple. La laisser reposer un peu.

Préchauffer le four à 210° (th 7).

Éplucher les pommes et les détailler en lamelles assez épaisses. Faire fondre 100g de beurre dans une sauteuse et y plonger les lamelles de pomme, les faire dorer des 2 côtés et les retirer de la sauteuse.

Beurrer un moule à tarte ou à manqué.

Couper le fromage en tranches. Déposer les lamelles de pomme en rosace dans le moule et poivrer légèrement.

Répartir les lamelles de camembert par-dessus. Poser la pâte sur le dessus du moule et rentrer les bords à l’aide d’un manche de c à s. Piquer la pâte avec une fourchette et enfourner et cuire 25 à 30 min. Sortir du four et démouler aussitôt. Décorer de feuilles d’estragon.

Servir chaud ou tiède accompagnée d’une petite salade.

 

Cuisine d'avril en NormandieCuisine d'avril en Normandie

Poulet sauté de la vallée d’Auge

Pour 6 personnes : 6 cuisses de poulet – 1 carotte – 2 échalotes – 1 bouquet garni (thym, persil, laurier) - 25 g de beurre – 20 cl de crème liquide – 10 cl de cidre brut – 5 cl de calvados – sel et poivre – un peu de farine.

Pour la garniture : 6 pommes – 300g de champignons – 40 g de beurre – 1 c à s de sucre en poudre.

Salez et poivrez les morceaux de poulet et les farinez légèrement. Faites-les blondir dans une cocotte avec le beurre bien chaud. Réservez.

Éliminez le gras de la cocotte, y mettre les échalotes émincées, la carotte découpée en dés et une pincée de sel. Mélangez sur feu vif 2 min environ. Replacez les morceaux de poulet dans la cocotte, ajoutez le calvados, le bouquet garni et le cidre. Portez à ébullition, couvrez et laissez mijoter 45 min sur feu doux..

Pelez les pommes et coupez-les en quartiers. Poêlez-les avec 20 g de beurre, poudrez-les de sucre et laissez caraméliser. Faites sauter les champignons à la poêle avec le reste du beurre sur feu vif jusqu’à ce qu’ils rendent leur eau.

Retirez les morceaux de poulet de la cocotte et réservez-les au chaud.

Faites réduire le jus de cuisson de moitié sur feu vif. Ajoutez la crème et faites bouillir à nouveau jusqu’à ce que la sauce épaississe. Rectifiez l’assaisonnement.

Répartissez les morceaux de poulet sur les assiettes, ajoutez les champignons et les pommes. Nappez de sauce de dégustez sans attendre.

 

Astuce : réservez les morceaux de poulet au chaud dans un plat au four (th 90°), le temps de faire la sauce.

 

Cuisine d'avril en Normandie

Les Mirlitons de Rouen

Pour 4 personnes : 1 pâte feuilletée – 10 abricots frais (ou en boite) – 1/2 citron – 25g + 10g de beurre – 50g + 20g de sucre – 20g de poudre d’amandes – 2 c à s de crème fleurette de Normandie – 1 c à c de fleur d’oranger- 1/2 gousse de vanille – 1 œuf – du sucre glace.

Préchauffez le four à 200° (th 7).

Dans un saladier détaillez les abricots en petits dés d’environ 1 cm de côté puis arrosez-les de jus de citron. Dans une poêle faites fondre doucement 25 g de beurre puis ajoutez les fruits. Faites-les revenir quelques minutes puis ajoutez 50 g de sucre et mélangez. Laissez cuire 10 min à feu doux puis, quand les abricots commencent à compoter mettez-les à refroidir.

Garnissez 4 moules à tartelette beurrés et sucrés de pâte feuilletée. Piquez la pâte avec une fourchette et réservez au frais.

Dans un saladier, mélangez au fouet les 20 g de sucre restant, la poudre d’amande et 10g de beurre fondu. Puis ajoutez les graines de vanille, l’oeuf battu, puis ajoutez la crème fleurette et terminer par la fleur d’oranger.

Garnissez les fonds de tartelette de compotée d’abricots et enfournez à mi-hauteur. Après 10 min de cuisson, ajoutez la préparation aux amandes, saupoudrez de sucre glace et poursuivez la cuisson environ 10 min jusqu’à obtenir une belle coloration dorée. Servir tiède ou froid.

Dès le XIXème siècle, on peut trouver les mirlitons de Rouen dans les livres de recettes. Très appréciées à l’époque, ces tartelettes devaient leur succès à la crème fleurette mise dans la garniture. En effet, celle de Rouen était considérée sans égale à travers le monde.

 

Cuisine d'avril en Normandie

La région Normandie est issue des anciennes régions de Haute et Basse Normandie

Elle est composée de 5 départements : Calvados (14), Eure (27), Manche (50), Orne (61), Seine-Maritime (76).

Au cœur des boucles de la Seine, la capitale Rouen est la plus belle ville de France pour le style Moyen-Âge et l’architecture renaissance.

Les sites les plus célèbres : Caen, Le Havre, les plages du débarquement, Alençon, Bayeux, Cabourg, Cherbourg, Dieppe, Étretat, Giverny (Monet), Honfleur, Le Mont Saint-Michel …

Une spécialité de Rouen : le sucre de pomme.

Autrefois, Rouen était un port fluvial où arrivaient de nombreux bateaux remplis de sucre de canne en provenance des pays tropicaux. C’est en raison de cette abondance de sucre de canne que de nombreuses raffineries se sont installées dans la périphérie. Les vergers environnants du pays de Caux étaient alors essentiellement constitués de pommiers. L’association de sucre et de pommes s’est donc faite pour donner naissance au fameux sucre de pomme.

Pour réaliser cette confiserie, on commence par chauffer du sucre à 130°, puis on y verse de l’essence de pomme. On obtient alors une sorte de pâte molle de couleur ambrée que l’on pose sur une table froide de marbre. La pâte est alors roulée entre les doigts préalablement enduits d’huile d’amande douce afin d’obtenir les bâtonnets translucides prêts à être emballés.

Le saumon de Cherbourg, seul saumon de France élevé en pleine mer, est une bête de compétition. Ses muscles lui donnent une chair ferme et fondante qui se décline à volonté.

 

Quelques anecdotes :

- Marcel Proust a dormi 500 fois au grand hôtel de Cabourg.

- Un soldat (Émile Corteil) est enterré avec son chien au cimetière militaire britannique de Ranville.

- Walt Disney est d’origine normande ("Disney" serait dérivé de "d'Isigny").

- Jane Birkin et Serge Gainbourg ont habité dans le presbytère de Cresseveuille dans les années 70.

 

Le dico du coin :

- Avoir la goule : être gourmand (veut aussi dire : exagérer)

- T’chek qu’tu bé : qu’est ce que tu bois ?

- Va ti bère un coup : viens-tu boire un coup ?

- Por’ s’empli’la goule : pour bien manger.

Voir les commentaires

2024-04-02T12:38:24+02:00

Journée de l'amitié au Patchwork

Publié par Association Accueil Art Activités

Vendredi 22 mars, l'activité patchwork s'est retrouvée pour la journée de l'amitié.

Une vingtaine de quilteuses se sont réunies pour travailler ensemble (mais les langues aussi ont bien travaillé) pour toute une journée.

C'était pour un type d'ouvrage tout à fait nouveau : le « see glass ».

Ci-joint un exemple en cours d'exécution.

 

Journée de l'amitié au Patchwork

Ce type d'ouvrage commencé en amont depuis un bon mois a énormément soudé un groupe ... qui était déjà bien structuré.

Ce fut une vraie journée de l'amitié avec beaucoup d'échanges, d'accueil (Michèle et Nicole : deux anciennes animatrices) et de partages divers ... mais surtout celui du repas !!!

Toutes sont ravies et ont envie de recommencer !!!!

A suivre : repas, buffet, application au travail et ouvrages en cours d'exécution

Journée de l'amitié au Patchwork
Journée de l'amitié au Patchwork
Journée de l'amitié au Patchwork
Journée de l'amitié au Patchwork
Journée de l'amitié au Patchwork
Journée de l'amitié au Patchwork
Journée de l'amitié au Patchwork

Voir les commentaires

2024-03-25T23:21:58+01:00

L'atelier Cuisine en Hauts de France

Publié par Association Accueil Art Activités

ATELIER CUISINE                 mars 2024
la gastronomie des régions
les Hauts de France

 

L'atelier Cuisine en Hauts de France

Ce mois de mars nous emmène dans les Hauts de France avec un menu qui a beaucoup plu à tout le monde.

Au menu :
- Barquettes d’endives aux harengs et pommes vertes
- Filet mignon de porc au maroilles
- Gaufres fourrées lilloises accompagnées d’une crème brûlée à la chicorée.
Le tout accompagné d'une bonne bière des Hauts de France.

Comme d'habitude, ambiance sympa et bonne dégustation.

Rendez-vous le mois prochain dans une autre région.

Les animatrices : Pierrette et Rose Marie

Découpe des harengs

Découpe des harengs

Barquettes d’endives aux harengs et pommes vertes

L’endive, mi-légume, crue ou cuite confite ; l’endive est emblématique de la cuisine douce-amère de sa région. On l’appelle chicon à Bruxelles où elle a été créée en 1850 (appelé witloof : appellation flamande qui signifie « feuille blanche »)

Ingrédients :
- 1 oignon nouveau ou à défaut un oignon rouge
– 1 paquet de harengs doux fumés
- 1 à 2 pommes de terre
– 1 grosse endive et une petite rouge
– jus de citron
– baies roses
– aneth et cerfeuil
– huile et jus de citron
– sel et poivre
– œufs de saumon ou de truite

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur et les éplucher et couper en tout petits dés.
Débarrasser les filets de leurs plus grosses arêtes et les découper en petits dés.
Peler les pommes et les couper en tout petits dés comme pour le hareng.
Mélanger la même proportion de harengs, de pommes de terre et de pommes.
Ciseler finement les oignons nouveaux ainsi que le cerfeuil et l’aneth, ajouter à la préparation les harengs, pommes et pommes de terre et assaisonner d’un peu d’huile, de jus de citron, de poivre et de baies roses. Faire mariner au frais au moins 1 heure.
Superposer une grosse feuille d’endive et une petite, et y ajouter le mélange réservé.
Ajouter 1 c à c d’œufs de saumon et de quelques pluches d’aneth.

L'atelier Cuisine en Hauts de France

Filet mignon de porc au maroilles

Le maroilles est le seul fromage AOP/AOC du Nord. Il a été inventé il y a un millénaire par les moines de l’abbaye de Maroilles et a reçu son AOP en 1996.
Il est concocté en Thiérache, territoire des Hauts de France.
C’est un fromage au lait de vache cru, thermisé ou pasteurisé, à pâte molle et à croûte lavée.
Ingrédients : pour 6 personnes
- 50 cl de crème fraîche
– 250 g de maroilles
– 1 oignon
– 2 filets mignon
– 10 cl de vin blanc
– poivre et sel.
Éplucher et hacher l’oignon et le faire blondir dans  une cocotte et ajouter ensuite les filets mignons à dorer sur tous les côtés et ensuite ajouter le vin blanc.
Couvrir la cocotte et laisser cuire 20 à 30 min à feu très doux.
Dans un bol, mettre le maroilles coupé en petits morceaux, ajouter la crème et mélanger.
Vérifier la cuisson de la viande.
Une fois les filets bien cuits, ajouter la crème et le maroilles. Ce dernier va fondre progressivement.
Le plat est prêt une fois que la sauce est bien onctueuse.
Ce plat est très bon accompagné de tagliatelles fraîches.
Déguster avec une bonne bière du Nord.

L'atelier Cuisine en Hauts de France

Gaufres fourrées lilloises

La gaufre de la maison Méert
Au milieu du XIXème siècle, un belge nommé Méert reprend une confiserie historique de Lille fondée en 1677 au 27 rue Esquermoise dans le vieux Lille au sublime décor de bonbonnière orientaliste. Il crée une gaufre fourrée à la vanille de Madagascar et l’estampille d’un logo Méert. Le succès est fulgurant. La pâtisserie régale Léopold Ier roi des Belges et se hisse rapidement au rang d’icône gourmande. Le magasin et sa devanture sont classés aux monuments historiques.
Ingrédients :
- 1kg de farine
– un peu de sel
– 350 g de beurre fondu
– 5 œufs battus
– 25 g de levure de boulanger
– du lait
– 5 c à s de sucre.
Faire tiédir le lait dans un bol et y mettre la levure.
Mettre dans un saladier la farine (en laisser un peu de côté) avec un peu de sel, les œufs, le beurre fondu et le lait avec la levure. Bien mélanger le tout en pétrissant avec les mains.
La pâte doit être assez souple. Si trop liquide ajouter un peu de farine.
La laisser reposer un peu.
Faire des boudins et les cuire dans un gaufrier bien chaud. Aussitôt la cuisson faite, les ouvrir et les fourrer avec le mélange suivant : de la vergeoise, un peu de lait et du rhum.
Bien étaler et appuyer en refermant la gaufre.
Il n’y a plus qu’à déguster.

Fabrication des gaufres

Fabrication des gaufres

Crème brûlée à la chicorée

La chicorée est la racine d’une plante semée et cultivée majoritairement sur les terres du Nord de la France. En plus d’être locale, la boisson qui en découle est 100 % végétale et naturelle.
Toutes les boissons (au lait ou à l’eau) à partir des différents produits : chicorée soluble, nature, liquide, moulue et en grains sont garanties sans caféine et sans gluten.
Ingrédients pour 6 personnes :
- 5 jaunes d’œufs
– 35 cl de crème fraîche liquide
– 15 cl de lait
– 60 g de sucre
– 2 c à s de chicorée liquide
– vergeoise blonde.
Préchauffer le four à 110°
Réunir les jaunes et le sucre dans un saladier et fouetter énergiquement pendant 2 min jusqu’à ce que la préparation soit épaisse et mousseuse.
Faire tiédir le lait et la crème puis ajouter la chicorée. Verser ce mélange sur les jaunes et continuer de remuer jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Verser dans un plat à gratin et enfourner. Laisser cuire 1 h. Laisser refroidir et mettre au frais 3 h au moins.
Saupoudrer la surface de vergeoise puis brûler à l’aide d’un fer ou d’un chalumeau ou sous le gril.

L'atelier Cuisine en Hauts de France

La région des Hauts de France est une région administrative du nord de la France crée par la réforme territoriale de 2014. Elle résulte de la fusion des anciennes régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie.
Elle comprend cinq départements : Aisne (02), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62), Somme (80).
Le chef-lieu est Lille.
Les spécialités et les différents événements :
- la braderie de Lille, les beffrois, les ducasses, Boulogne le plus grand port de pêche français, le carnaval de Dunkerque où sont lancés des harengs depuis l’hôtel de ville, les frites cuites à la graisse de bœuf, la bière, la coquille de Noël, Saint Nicolas, le potjevleesch, le carambar créé par la chocolaterie Delespaul-Havez à Marcq-en-Barœul qui a permis d’écouler un excédent de cacao en l’associant au caramel, il était vendu 5 centimes, la ratte du Touquet, les bétises de Cambrai, le waterzoï de poulet ou de poisson, la mimolette, la boulette d’Avesnes, etc.
Ne pas oublier le petit quinquin, hymne régional composé par Alexandre Desrousseaux né il y a environ 200 ans.

Quelques expressions de patois :
- ben ch’est du beau
- raviss’le, i est tout drôle
- reste pas al cour
- eu ch’ti qui va ail ducasse i perd es’plach
- armonte eut’marone, ton patalon i quié
- quoque ch’est qu’te berdoules ?
- avoir le souglou
- et surtout ne pas oublier la wassingue
- pour terminer : qu’o qu’in minge ?

Voir les commentaires

2024-03-08T10:59:57+01:00

Couture pour enfants : réalisations

Publié par Association Accueil Art Activités

Depuis début octobre 2023, cela a été l’effervescence dans nos deux ateliers couture pour enfants.
Des « patrons » étaient disponibles pour toute sorte de projets.
Confort d’un pantalon : sarrouel pour bébés ou jogging pour les plus grands
Confort d’un sweat : du tout petit bébé (nous avons des « arrières-mamies ») en passant par les enfants pour arriver aux ados, le sweat on adore !
Élégance de nos petites filles coquettes avec de jolies robes chasubles ou robes autrement raffinées…
Mais encore des adorables gilets de bergers d’allure « petit mouton », un régal de douceur !
Et puis il y a aussi la nuit : plutôt pyjama ou chemise de nuit ?
Les beaux jours arrivent et nous avons plein d’idées légères… fleuries ou pas.

Michèle Gauthier

 

Couture pour enfants : réalisations
Couture pour enfants : réalisations
Couture pour enfants : réalisations
Couture pour enfants : réalisations
Couture pour enfants : réalisations

Voir les commentaires

2024-02-22T10:38:44+01:00

Les Marqueteries et Faux vitrail exposés Gare d'Anjou

Publié par Association Accueil Art Activités

A propos de  l’exposition
des Marqueteries et Faux vitrail

Une petite graine fut essaimée au gré des courants d’air en novembre…. Ainsi, l’idée d’une exposition des œuvres de nos artistes adhérents germa. Allions-nous la cultiver et la concrétiser ?

Une équipe motivée s’activa, elle prit contact avec le service culturel de la municipalité dirigée par Mme GUILMANT. Un créneau était disponible du 21 au 31 janvier 2024 à la Gare d’Anjou.

Après quelques entrevues téléphoniques, nous réduisîmes la séquence du 26 au 30 janvier et associâmes le Faux vitrail à notre projet.

La visite des lieux d’exposition (cimaises, crochets) nous a convaincus des accrochages faciles. Il nous fallait prévoir des aménagements (tables, supports) pour la pose d’objets et placer les oriflammes du club.

Avec l’aval des dirigeants des 3A, le soutien d’Alain VOICEL, il fut signé une convention avec le service culturel municipal actant l’utilisation de la Gare d’Anjou.

Une exposition doit être visitée, l’information doit être divulguée : presse, blog des 3A, bulletin municipal, amis, bouche à oreille, invitations individuelles (officiels, anciens animateurs)... La réalisation d’affiches de différents formats, leur publication et la pose dans des lieux stratégiques facilitèrent l’information. La communication fut efficace.

Nous avons réceptionné les clefs le 20.01.2024 et monté l’expo en compagnie de nos adhérents dans la foulée pour ouvrir le lendemain matin.

Face à la quantité des productions présentées nous avons utilisé les deux salles attribuées. Les œuvres furent réparties par thèmes  (bois, paille, faux vitrail) sur les deux étages. Ainsi, la visite et les explications furent facilitées.

Les œuvres présentées : 52 œuvres de marqueteries de Bois, 45 de Paille, 51 de Faux vitrail.

Les permanences : elles furent assurées par 20 adhérents des trois activités mêlées.

Les visites : nous avons accueilli 384 visites, dénombrées avec difficulté parfois. La curiosité sur le faire était manifeste. Nous avons tenté d’expliquer les processus avec des modèles en cours d’exécution.

Un livre d’or fut présenté qui a recueilli des propos élogieux.

En résumé et conclusion : les relations avec les instances administratives municipales et associatives furent de qualité. Le succès rencontré nous réjouit, nos efforts furent récompensés. Nos remerciements aux adhérents participants (créateurs, permanents, aidants...) à qui ce succès revient d’abord. Tous nos remerciements s’adressent au comité directeur des 3A, à Alain VOICEL, au service culturel, au service communication municipal, au blog associatif, la presse, ... facilitateurs d’initiatives. Des remerciements leur furent adressés en particulier.

Avec cette exposition des œuvres des adhérents, la visibilité des 3A s’est enrichie.

Le comité d’organisation : Faux vitrail Flavie JOSSO, Paille Didier PIPAUD, Bois Guy OLIVIER, Patrick EON (+ photos), Monique LAVENANT, Yannick LAVENANT

 

 

 

 

Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou
Les Marqueteries et Faux vitrail  exposés Gare d'Anjou

Voir les commentaires

2024-02-21T14:24:33+01:00

Objets en tissu : sacs en tous genres

Publié par Association Accueil Art Activités


Le samedi 3 février avait lieu le stage de création d'objets en tissu sur toute la journée.
10 personnes étaient présentes, des mordues de sacs à mains, de sacs besaces et de sacs bananes très à la mode actuellement.
Le résultat est là pour attester du travail fourni.
Du tissu, des épingles, du fil et la machine à coudre, "y a plus qu'à" et bien sûr de la bonne humeur.

Les animatrices Marylène et Martine

Objets en tissu : sacs en tous genres
Objets en tissu : sacs en tous genres
Objets en tissu : sacs en tous genres
Objets en tissu : sacs en tous genres
Objets en tissu : sacs en tous genres
Objets en tissu : sacs en tous genres

Voir les commentaires

2024-02-19T19:52:18+01:00

L'atelier Cuisine en Bourgogne-Franche-Comté

Publié par Association Accueil Art Activités

Atelier cuisine Février 2024

La gastronomie des régions : Bourgogne, Franche-Comté

Cette région est issue de la fusion de 2016

Cette région est issue de la fusion de 2016

Au menu :

- Kir accompagné de gougères au comté

- Potée comtoise

- le gourmeau

 

- Kir : La recette du kir est aussi célèbre que simple : du vin blanc aligoté mélangé à de la crème de cassis - 1/5 de crème de cassis, 4/5 de bourgogne aligoté -.

Quelles sont ses origines ? Cette recette résulte d’une simple recherche de réduction des dépenses de la mairie de Dijon. Élu maire en 1904, le socialiste Henri Barabant décide de remplacer le champagne servi dans les réceptions par du bourgogne aligoté. Pour adoucir ce vin peu agréable, on décida de lui adjoindre de la crème de cassis.

Mais pourquoi l’avoir appelé kir ? Le chanoine Kir était une personnalité très importante, en plus d’être un religieux connu, il fut élu député-maire de Dijon à la libération. Or Kir ne buvait que du blanc cassis au bar de l’assemblée nationale, des liquoristes lui ont demandé la permission d’utiliser son nom afin de rebaptiser leur crème de cassis. De là est né le nom kir, éternel hommage à la nature hédoniste du chanoine.

- Gougères au comté

Ingrédients pour environ 6 personnes : 150 g de farine – 125 g de beurre – 25 cl d’eau – 125 g de comté – 4 œufs – sel et poivre

Faire fondre le beurre dans l’eau et mettre 1 c à c de sel, puis réduire le feu le plus bas possible. Verser la farine d’un coup et mélanger rapidement hors du feu jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Toujours hors du feu, ajouter les œufs un à un en mélangeant vigoureusement entre chaque puis terminer par le comté râpé. Préchauffer le four à 180° th 6.

Pendant ce temps, préparer la plaque de cuisson avec du papier sulfurisé.

A l’aide de 2 petites cuillères, former des boules et les mettre sur la plaque en les espaçant un peu (elles gonflent). Les faire cuire 20 min environ en surveillant leur coloration.

Laisser refroidir avant de déguster. Bon appétit.

L'atelier Cuisine en Bourgogne-Franche-Comté

Potée comtoise

Ingrédients pour environ 8 personnes : 350 g de lard fumé – 350 g travers de porc – 350 g palette de porc – 2 saucisses de Morteau – 1 oignon – 2 clous de girofle – 1 bouquet garni (persil, thym, laurier) 1 chou – 8 carottes – 2 navets – 2 poireaux – 1 kg de pomme de terre – 250 g de haricots verts – sel et poivre.

Dans un faitout mettez le lard et les travers de porc, couvrez largement d’eau froide et mettre à bouillir doucement. Réservez les viandes et rincez le faitout, mettez la palette de porc et les saucisses en prenant soin de piquer les saucisses avec un cure dents, couvrez largement d’eau froide et chauffez doucement jusqu’à l’ébullition, puis égouttez.

Dans une marmite, mettez l’ensemble des viandes blanchies sauf les saucisses. Couvrez largement d’eau chaude et ajoutez les oignons en quartiers, les clous de girofle et le bouquet garni. Couvrez et laissez cuire à petits bouillons pendant 45 min.

Pendant ce temps, préparez le chou et coupez-le en 8, faites le blanchir (le plonger dans l’eau bouillante), dès que l’eau recommence à bouillir, l’égouttez et le passer sous l’eau froide.

Épluchez les carottes, les navets, les poireaux, les pommes de terre, les coupez en morceaux et effilez si besoin les haricots verts. Au bout de 45 min ajoutez carottes, navets et poireaux avec la viande . Au bout de 20 min ajoutez les saucisses et le reste des légumes. Goûtez le bouillon et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire puis laissez cuire le tout encore 30 min.

Servez dans des assiettes creuses avec de la moutarde et des cornichons.

 

 

L'atelier Cuisine en Bourgogne-Franche-Comté

Le gourmeau
Il est aussi connu aussi sous le nom de galette ou tarte au gourmeau, c’est une spécialité sucrée de la Franche-Comté. Cette variante du flan diffère de son cousin parisien car son fond de pâte est plus brioché, un peu une pâte à choux. C’est délicieux.

Ingrédients pour environ 4 personnes : 130 g de farine – 90 g de beurre – 90 g de sucre en poudre – 3 œufs - 25 cl de lait – 25 cl de crème entière – 1 sachet de sucre vanillé. 2 c à s de fleur d’oranger

Pour la garniture : 6 c à s de crème fraîche épaisse – 6 c à s de sucre en poudre – 2 jaunes d’oeufs – cassonade

Préchauffez votre four 18° ( th 6 ).

Faites fondre le beurre à feu doux dans une casserole à fond épais, versez-y le lait et la crème, puis le sucre et le sucre vanillé. Remuez pour bien incorporer tous les ingrédients.

Tamisez la farine et incorporez-la au mélange dans la casserole, remuez sans cesse jusqu’à ce que la pâte se décolle du fond et des bords de la casserole. Retirez du feu.

Ajoutez les œufs un par un en remuant bien entre chaque puis versez la pâte obtenue dans un moule rond à manquer. Étalez-la pour en recouvrir le fond et laissez reposer le temps de préparer la garniture.

Pour la garniture, mélangez les ingrédients à savoir : la crème, le sucre et les jaunes d’oeufs, versez sur la pâte. Puis saupoudrez généreusement de cassonade.

Mettre à cuire 30 min. Elle doit être bien dorée. Laissez refroidir avant de déguster.

 

L'atelier Cuisine en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne Franche-Comté

C’est une région administrative située dans le quart Nord-Est de la France et issue de la fusion en 2016.

Elle est composée de 8 départements : Côte-d’Or (21), Doubs (25), Jura (39), Nièvre (58), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Yonne (89), Territoire de Belfort (90)

Son chef-lieu est Dijon, tandis que Besançon accueille le siège du conseil général.

Les curiosités : Les hospices de Beaune, le parc naturel du Morvan, les cascades du Hérisson, la roche de Solutré, Cluny, la saline royale Arc et Senans (manufacture de sel construite sous Louis XV, chef d’œuvre de l’architecture visionnaire), Vezelay, le château de Guédelon dans l’Yonne (40 ouvriers environ se sont lancé un défi hors norme : construire aujourd’hui un château fort selon les techniques et avec les matériaux utilisés au Moyen- âge).

Les spécialités : la moutarde et le pain d’épice de Dijon, les escargots, les dragées d’anis de Flavigny, le bœuf bourguignon, la crème de cassis. Plus les fromages : le comté, le mont d’or, l'époisses, le chaource, le Brillat-savarin, la cancoillotte…

Légendes et mystères des pierres

Les pierres sont intrigantes et suscitent notre curiosité depuis toujours. Leur origine impénétrable laisse planer des interrogations, ainsi se développent des légendes permettant de satisfaire notre curiosité.

Près de Vesoul, en Haute-Saône, est visible le Sabot de Frotey, appelé aussi Sabot du diable.

Cette roche est située au niveau de la falaise qui surplombe le Durgeon. Le site, qui culmine à 342 mètres, offre une vue superbe sur Vesoul et la Motte.

Ce Sabot du diable ne serait pas simplement une pierre qui a été sculptée par le vent, la pluie, le gel au cours du temps en forme de chaussure, mais doit aussi son nom au fait qu'une histoire d’amour se cacherait derrière tout ça. Le diable tel que nous le connaissons aurait éprouvé des sentiments forts pour la femme du seigneur du Château de Montaigu et aurait profité de l’absence de ce dernier pour se rendre au château et tenter de la séduire.

Alors que la femme tombait peu à peu sous son charme, son mari rentre plus tôt ce soir-là et découvre leur liaison. Surpris, le diable prit la fuite et sauta par la fenêtre. Il en perdit son sabot dans la précipitation.

Pour son côté artistique cette pierre est désormais un site classé qu’il faut préserver.

Sur le site de Frotey, le Sabot du Diable avec vue sur Vesoul

Sur le site de Frotey, le Sabot du Diable avec vue sur Vesoul

Voir les commentaires

2024-01-20T17:35:54+01:00

La galette des rois pour le groupe "Faux-vitrail"

Publié par Association Accueil Art Activités

Ce mercredi 17 janvier,
la galette des "Reines" du Faux-vitrail 
s'est déroulée dans une ambiance très festive.

Les sourires étaient bien au rendez-vous,
les parts de galette ont été dégustées avec beaucoup de plaisir.
 
Flavie Josso
 
La galette des rois pour le groupe "Faux-vitrail"
La galette des rois pour le groupe "Faux-vitrail"
La galette des rois pour le groupe "Faux-vitrail"

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog